Cependant, Carpeaux réalise ce groupe sculpté en dépassant les limites fixées à son séjour à la villa Médicis, qui sont la représentation d’une ou deux figures seulement et un sujet tiré de l’Antiquité ou de l’Histoire Sainte. Or celui-ci s’inspire du destin d’un tyran de l’époque médiéval et comporte cinq personnages.

Mais fidèle à lui-même, qui ne se plie jamais aux règlements ni aux usages, dans une lettre, il précise avoir voulu

“exprimer les passions les plus violentes et y attacher la tendresse la plus délicate”.

Un premier modèle voit le jour en 1860, un plâtre en 1862. Un bronze est commandé par l’État en 1863 -intitulé Ugolin et ses enfants- et placé dans l’allée transversale des Jardins des Tuileries face au Laocoon. Il y restera jusqu’en 1904. Il est aujourd’hui visible au musée d’Orsay-Paris. Une version en marbre est éditée en 1867 -intitulé Ugolin et ses fils- et présenté à l’Exposition Universelle de 1867. Il est aujourd’hui exposé au Metropolitan Museum de New York.

 

Voir également notre Portrait d’Artiste

Carpeaux - Post 

 

Tags

#Sculpture