Eclosion d’un monde nouveau, d’un homme nouveau !

Eclosion d’un monde nouveau, d’un homme nouveau !

Nous voyons un homme cherchant à s’extirper d’un globe terrestre en forme d’œuf dur. Et sa naissance est difficile au milieu d’un monde en décomposition, se craquelant de toute part, il y a du sang qui coule. Mais celui-ci est aussi signe de vie ! Cet homme est donc “l’homme nouveau”.

Une femme le montre du doigt en regardant son enfant qui, apeuré, se cache derrière elle. Ce dernier est inquiet et s’accroche encore aux vieux préjugés de ses ancêtres, symbolisés par sa mère vieille et décharnée.

En regardant les ombres de ces deux personnages, on remarque que la petite ombre est celle de la femme et que l’autre ombre, beaucoup plus grande, appartient à l’enfant. L’avenir est donc plein d’espoirs !

Au-dessus du bras de la femme, on voit une personne qui fait un signe de la main. Elle est déjà en train de marcher vers le nouveau monde.

Le jour pointe, le soleil est à l’aurore d’une nouvelle ère et éclaire ce lever humain.

Ce tableau, de Salvador Dali, intitulé

Enfant géopolitique observant la naissance de l’Homme nouveau”,


a été peint pendant la seconde Guerre Mondiale (sept 1939 – sept 1945).

Dans les premières phrases de son manifeste publié quelques années auparavant, Dalí disait :

“Lorsqu’un peuple, dans le courant d’une histoire culturelle, ressent le besoin de couper les liens intellectuels qui le retiennent aux systèmes logiques du passé pour se procurer une mythologie indépendante – une mythologie parfaitement adaptée à l’existence et à l’expression totale de sa réalité biologique et reconnue par l’élite intellectuelle d’autres peuples – l’opinion publique de la société pragmatique exige, tenant compte de sa propre systématique, que les motifs de cette rupture avec les formules traditionnelles obsolètes soient clarifiés.”

Salvador Dalí - Manifeste mystique

Utopique ou prophétique, cette peinture est un plaidoyer pour une libération radicale de l’étreinte étouffante du passé. Si l’humanité veut se perpétrer, elle doit absolument renaitre pour accéder à un nouveau stade de son évolution. Ce sont alors les douleurs de la naissance qui l’attendent. Une naissance difficile pour cet homme nouveau libéré de l’avidité, du désir de conquête, de la malveillance de l’Homme ancien. Cet Homme ancien encore enchainé dans une géopolitique de domination des autres pays, de contrôle des ressources naturelles, de la domination des marchés, de conflits perpétuels qui conduisent à l’anéantissement de cette Terre, notre Matrice, notre Œuf.

Nous sommes 70 années plus tard, cette humanité n’est pas encore née. Mais des mains se lèvent, des pas vont dans la bonne direction. Et il y a urgence à agir avant que l’œuf matriciel ne soit mort, cuit, pollué, inapte…

A nous de faire éclore cette humanité nouvelle !