Nuit de la lecture

Pour moi, les écrivains, les auteurs, c’est comme des frères, des potes. C’est par les mots qu’on peut rencontrer les autres, qu’on peut se connaître soi-même.  La lecture nous rappelle que nous faisons tous partie de la communauté humaine.  J’en parle avec émotion parce que pour moi les livres, ce sont des médicaments, ils nous sauvent la vie.

 

C’est ainsi, si bien résumé par la parrain de la deuxième Nuit de la lecture 2018 Adb al Malik, toute l’intention de cet évènement qui se déroule dès lors chaque année dans toute la France :

se réunir, s’unir autour du livre, ce véhicule d’émotion et de partage.

#NuitLecture 2019

les inscriptions sont ouvertes !

Vous êtes une bibliothèque, librairie, association, école, un hôpital ou un centre pénitentiaire et vous organisez un évènement le 19 janvier 2019 ?

Inscrivez-le dès maintenant dans l’agenda nationalhttps://nuitdelalecture.culture.gouv.fr/Participez


Lire ensemble à la nuit tombée, écouter des lectures en musique ou en langue des signes, rencontrer des auteurs, échanger, participer à une chasse au trésor, à des ateliers créatifs, visiter et découvrir la richesse des bibliothèques et des librairies sous une lumière nouvelle….  en cette 

#NuitLecture

tout est possible pour fêter les mots, l’écrit et le plaisir de lire.

 

La culture pour combattre l’intolérance

Cette soirée exceptionnelle est l’occasion de s’approprier, se réapproprier ces lieux de mixité culturelle et sociale que sont les bibliothèques, les médiathèques, les librairies. C’est aussi affirmer toute la nécessité de demeurer rassemblés, dans la liberté, dans la culture et le savoir, face à l’obscurantisme, à l’ignorance.

Des écrivains en profiteront pour raconter leur attachement aux livres et à la lecture, telle Leila Slimani, lors de la présentation de la deuxième édition de cet évènement :

Moi, j’ai grandi au Maroc à Rabbat dans les années 90 et il n’y avait pas de bibliothèques, donc on allait chez les bouquinistes, les livres étaient empilés et on se mettait sur la pointe des pieds pour attraper le premier livre qui nous tombait sous la main, alors on découvrait des auteurs, et on s’échangeait les livres, et c’est grâce à ça qu’à douze ans, j’ai été russe, américaine, en restant dans mon petit quartier de Rabbat !

Les deux premières éditions de la Nuit de la Lecture avaient mobilisé bibliothèques et librairies avec jusqu’à 4000 évènements célébrant la richesse de ces lieux de vie et de lecture, plus de 300 000 personnes avaient ainsi pu profiter des diverses animations.

 

Pour plus d’info : 

Consultez le site dédié ainsi que la carte interactive pour connaitre toutes les programmations partout en France